Une découverte de plus de 300 ans

Une découverte de plus de 300 ans

Il y a un peu moins de 350 ans, le 17 juin 1668, sollicité par l’évêque de Sion Adrien IV de Riedmatten, l’abbé Jean-Jodoc Quartéry procédait en sa présence à l’ouverture de la Grande châsse de saint Maurice. Nous avons conservé deux compte-rendus de cette visite, tous deux rédigés par des témoins de l’événement, le premier  par un chanoine de Sion, Christian Ritteler, le second par l’abbé de Saint-Maurice en personne. A cette époque, on découvre une étiquette de relique, authentifiant les reliques Maurice (ill. 1), ainsi qu’une note rapportant la répartition des reliques du saint entre le duc de Savoie et l’abbaye, advenue à la fin de l’année 1590 (ces deux parchemins sont aujourd’hui conservés aux archives abbatiales, sous les cotes CHN, 64/1/27 et 28 respectivement).

Jean-Jodoc Quartéry compte les ossements présents dans la châsse, qu’il distingue en majeurs et mineurs, indique qu’il a récolté les cendres et les poussières pour les déposer dans une pyxide d’argent qu’il avait lui-même donnée à cet effet (ill. 2), et mentionne enfin des clous. Lors de l’ouverture de la boîte métallique et du sachet de velours retrouvés dans la châsse, Monseigneur Jean Scarcella a pu constater que son prédécesseur de l’époque baroque avait tout juste (ill. 3) !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*