Les petits papiers de l’apôtre…

Les petits papiers de l’apôtre…

Lors de la dépose des deux plaques frontales, nous avons découvert quatre petites boulettes de papier au revers du relief représentant saint Paul. Ces papiers ont, selon toute vraisemblance, été placés lors de la restauration d’une déchirure constatée au niveau du cou de l’apôtre. En effet, on distingue sur la face du relief une importante brasure à l’étain. Nous ne connaissons pas la raison de ce déchirement, qui a pu se produire lors d’un accident survenu à  la châsse ou lors de la dépose de la plaque de son objet d’origine.

 

 

 

 

 

 

 

La découverte de ces quatre morceaux de papier pourrait aider à retracer l’histoire des restaurations de la Grande châsse de saint Maurice.

Il fallait tout d’abord déployer le papier sans le dégrader. Pour ce faire, ceux-ci ont été placés dans une chambre humide afin de réhydrater les fibres. Dès lors, il a été possible d’aplanir ces fragments et de les étudier. Si nous espérions découvrir une date ou un nom, nous devons nous contenter de fragments du bas d’une page d’un ouvrage indéterminé :

 

 

 

 

Nos recherches auprès des archives, bibliothèques chrétiennes et laïques ne nous ont pas permis de rapporter ces fragments à  un ouvrage particulier. Toutefois, les avis d’expert convergent et semblent indiquer que les caractères d’imprimerie comme le type de papier (papier chiffon) proviennent d’un ouvrage publié vers la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle. La réparation du cou de saint Paul ne pouvant être antérieure à  la publication de l’ouvrage, nous pouvons dire que ces travaux ont été menés entre la fin du XVIIe et le XXe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*